Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les agoras d'ailleurs

PEYRESC PHYSICS 12

26 Juin 2007 , Rédigé par Jean-Claude Grosse Publié dans #J.C.G.

PEYRESQ PHYSICS 12

peirec.jpg  

Les 19 et 20 juin 2007, D.G. et moi-même avons pu suivre  Peyresq Physics 12, 12° congrès de cosmologistes initié par Edgard Gunzig. Merci à lui de nous avoir invités et à tous d'avoir permis ce reportage pour internet.

Je conseille très vivement la lecture du roman d'Edgard Gunzig et Élisa Brune:
Relations d'incertitude
Ramsay, 2004 (paru aussi en poche chez Labor)
ISBN: 2-84114-700-2, 21 euros.
Ce roman autobiographique ("tout ce qui est raconté est vrai mais tout n'est pas raconté" m'a dit Edgard Gunzig) que j'ai lu comme un manuel de survie est d'une richesse incroyable tant la vie d'Edgard Gunzig, de sa naissance en Espagne pendant la guerre civile, ses parents ayant rejoint les brigades internationales à la cosmologie, est remplie de catastrophes (la solitude en Pologne "communiste", un des pays de l'avenir radieux où sa mère, juive, communiste a voulu s'installer après la guerre par conviction, l'impossibilité de sortir d'Autriche sans passeport, l'horrible séjour dans les prisons de la douane indienne...) dont il se sortira par la pratique du bootstrap qui permet au baron de Münchhausen de se sortir de la vase dans laquelle il s'enfonce en tirant sur ses chausses.

Le 19 au soir, à 22 H 29, comme on nous l'avait annoncé, nous avons vu passer ISS, la station spatiale internationale avec dans son sillage, la navette américaine qui doit s'y amarrer. Cela se passe pas loin, à 250-300 kilomètres d'altitude. La traversée du ciel, sur un axe NO-SE, proche de l'écliptique où l'on voyait alignées 4 planètes: Vénus, Jupiter, Neptune, Mars, la lune à son premier quartier, par les 2 engins, très lumineux, a duré 2 minutes. Très beau spectacle que n'ont pas vu la plupart des gens et qu'il est peu probable de revoir, la station changeant de latitude à chaque passage.

Peyresq Physics 12: aventure exceptionnelle pour deux néophytes qui se sont fondus dans le groupe des chercheurs aux confins ou de l'origine et dans le cadre du village-éperon pour en vivre l'intensité.

Découverte d'un village réhabilité de façon magistrale à partir de 1954 par des humanistes belges, site devenu un centre de rencontres diverses de niveau international comme ce congrès qui nous a fait rencontrer les plus grands cosmologistes actuels.

Peyresq, village de bout du monde, la petite route de 4 kms y conduisant s'arrêtant là, et village de proue, établi sur un promontoire. Village paradoxal qui doit sans doute à ce caractère et à l'enthousiasme de milliers d'étudiants bâtisseurs, son renouveau et son rayonnement.

Un livre raconte l'aventure de la reconstruction:
L'architecte et le berger, Peyresq 2004, Mady Smets et autres contributeurs
ISBN 2-930165-05-7, 10 euros.

Cette aventure peut être résumée par deux formules, gravées sur des poutres:
celle de Sophocle, à l'entrée du village
"Je ne suis pas né pour haïr mais pour aimer"
celle de Saint-Exupéry
"Si vous voulez que les hommes s'entendent, faîtes-les bâtir ensemble"

Un site présente les rencontres se déroulant à Peyresq:  site de Peyresq

Un livre raconte le congrès de cosmologie de 2003, Peyresq Physics 8:
Le goût piquant de l'univers, Élisa Brune
Éditions Le Pommier, 2004
ISBN2-74650177-5, 20 euros.
Si vous voulez apprendre où on en est sur l'expansion accélérée actuelle de l'univers, sur l'énergie négative du vide quantique, sur le principe d'anthropie, ce livre rend accessible les faits les plus inattendus et les théories les plus audacieuses.
Un film a été tourné par Élisa, Alexandre, Olivier et Damien qui attend d'être monté et diffusé. Avis aux producteurs de choses rares, la science en tâtonnements, les chercheurs au quotidien.


J'ai ramené 6 heures de reportage: conférences, entretiens, ambiance.
3 vidéos sur le village et l'organisation sont visibles sur le blog des 4 Saisons du Revest:
la première vidéo montre le village, ses maisons, ses toits en bardeaux de mélèze, l'ambiance: musique à l'église (viole de gambe, flûtes), guitares à La Retrouvance, paysages et visages sur une chanson d'Axiom: Les yeux vers le ciel et une chanson de Dasha Baskakova-Lauren Vörse: Avant le début.
la seconde vidéo est une interview d'Edgard Gunzig sur le fonctionnement des rencontres de cosmologie.
La 3° vidéo en ligne montre en fragments, la causerie de Ted Jacobson, de l'université de Maryland, et l'ambiance qui règne, avec les interruptions des auditeurs présents, les discussions qui s'engagent sur la terrasse au rossignol.

Voici 3 vidéos d'un entretien avec Brandon Carter, présent à Peyresq, interrogé par un journaliste, Nicolas Constans, pour un N° spécial de la revue La Recherche sur la cosmologie quantique, à paraître en octobre-novembre 2007.
Brandon Carter est entre autres le concepteur du principe d'anthropie.

Entretiens non mis en ligne: ceux de Bill Unruh (Vancouver), Ted Jacobson, Bei-Lok Hu.
Conférence non mise en ligne: celle de Steve Carlip.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article